refaire un silencieux

 

Pour ouvrir un pot, il faut percer les rivets le plus proprement possible.
Ici, sur un pot de Ducati, les rivets sont en inox, pas facile pour les percer sans faire dévier le foret.


Après avoir ouvert le silencieux, on peut voir une chaussette en grille inox qui a commencé à se déchirer.
En face de cette déchirure la laine de roche se fait aspirer par les gaz de sortie d'échappement.
La grille inox en bon état sert à empêcher que la laine soit aspirée.
La moto fait plus de bruit et le pot devient trop chaud.


Il faut enrouler une grille inox autour du tube perforé. Pour tenir la grille, un peu de scotch de carrossier...
On peut aussi faire avec du fil d'inox... pas facile à trouver et peu être un peu trop abrasif avec les vibrations.
Autour de cette grille j'enroule une plaque de laine de roche aiguilletée avec du fil nylon et je la tiens avec un peu de scotch de carrossier.


Il suffit d'enfiler l'ensemble dans l'extérieur du silencieux, la laine doit être un peu serrée.
Remettez des rivets alu alu correspondant à l'épaisseur à assembler...  et remontez le pot.
En montant en température, le nylon va fondre et la laine va finir de se déployer.
Le scotch papier a aussi servi à repérer la position des diverses pièces du pot.

ATTENTION, suivant l'étanchéité de la partie extérieure par rapport à l'intérieur, il peut être nécessaire de mettre de la pâte à joint au montage au niveau de l'assemblage des parties extérieures afin de ne pas perturber le résultat d'un contrôle de pollution...




La paille d'inox ne convient pas pour les pots, elle n'est pas assez phonique.
Le tampon GEX ou laine de roche du batiment ou de ceramique ne font pas l'affaire non plus.
La grille inox vaut à peu près 9€ pour 50cm de long.
La laine de roche cousue en 50x50 vaut 14€, il a fallu 2 plaques pour refaire un pot.